Agadir : Covid 19 : Ouverture d’une nouvelle ligne maritime

Agadir : Covid 19 : Ouverture d’une nouvelle ligne maritime

Agadir : Covid 19 : Ouverture d’une nouvelle ligne maritime

Halimi Abdallah

Le 21 mars 2020, le Port d’Agadir a connu l’ouverture d’une nouvelle liaison maritime dédiée aux conteneurs frigorifiés entre le Port d’Agadir et Port-Vendres 5France), selon l’Agence Nationale des Ports, à raison d’une escale par semaine.

Selon le communiqué, l’ouverture de cette nouvelle ligne est « le fruit de plusieurs réunions de préparation et de coordination entre les divers partenaires, aussi bien au niveau local qu’au niveau central de l’Armateur CMA CGM, ambitionne de convertir le trafic TIR (utilisant la plateforme portuaire de TANGER MED) en conteneurs frigorifiques exploitant les infrastructures portuaires d’Agadir ».

Cette liaison, dédié surtout à l’export des primeurs conteneurisés, sera donc desservie par deux navires Porte-conteneurs affrétés par CMA CGM avec un départ prévu chaque samedi à 22h00 afin d’assurer un approvisionnement régulier. « Ces deux navires bénéficieront de la priorité à l’accostage conformément au protocole de fenêtrage signé entre l’Armateur CMA CGM et l’exploitant SMA et approuvé par l’autorité portuaire", ajoute le communiqué.

Avant la pandémie de Covid-19, les exportateurs de la Région Souss-Massa utilisaient les services de transport terrestre qui offraient une prestation flexible et porte à porte, à présent  la situation a changé au profit du transport maritime qui offre une alternative compétitive par rapport au TIR en offrant un service de qualité au point de vue: prix, timing et atteinte à l’environnement, explique le communiqué.

Rappelant que le port d’Agadir a traité un trafic de 1,14 millions de tonnes (MT) à fin février 2020, soit une augmentation de 2,8% par rapport à la même période de l’année écoulée, selon l’Agence nationale des ports (ANP).

Cette évolution positive provient essentiellement de la progression des importations qui ont progressé de 13,7% à 635.000 tonnes, précise l’ANP dans un communiqué. Cette tendance haussière s’explique également par l’augmentation du trafic des aliments de bétail à 57.000 tonnes et du charbon (37.000 tonnes), ajoute la même source. Concernant les trafics des céréales et du clinker, ils ont atteint respectivement 172.000 tonnes et 171.000 tonnes au cours des deux premiers mois de cette année, soit des variations respectives de -3,3% et +8,7%.

Les vracs liquides ont, quant à eux, affiché une hausse de 14,5% à 195.000 tonnes, fait savoir l’ANP, précisant que cette évolution est due au trafic du Gasoil (+10,95%) et au Butane (+46,61%).

Pour ce qui est du trafic des huiles alimentaires, il a connu une quasi-stagnation avec un volume de 32.000 tonnes, tandis que les échanges conteneurisés se sont chiffrés à environ 382.000 tonnes à fin février.

L’ensemble des flux transitant par le port d’Agadir durant cette période a été assuré par 189 navires, en hausse de 1% par rapport à l’année écoulé.