Agadir: Le Prix National de la Culture Amazigh "Catégorie film"

Agadir: Le Prix National de la Culture Amazigh "Catégorie film"

La ville d'Agadir a abrité, du 17 au 19 septembre, à la Salle Brahim Radi, le Prix national de la culture amazighe, "catégorie film". Un événement culturel et artistique annuel organisé par l'association du festival Issni N'Ourgh en partenariat avec l'Institut royal de la Culture Amazigh (IRCAM) et la Mairie de la ville d'Agadir.

Cette rencontre culturelle et artistique a permis aux réalisateurs et producteurs d'expression amazighes de "mettre en avant leur talent, leur créativité artistique". Pour les organisateurs c'était une occasion de célebrer le cinéma amazigh qui cherche à se positionner dans le champ du cinéma national; c'est aussi un moment pour rendre hommage à certains pionniers qui ont marqué le film amazigh, le Feu Ahmed Aznag.

Ainsi, neuf films étaient en lice pour ce Prix et qui sont répartis sur les ctégories: longs et courts métrages, la fiction, le documentaire et le film vidéo. il s'agit de "Monsters" de Mohamed Fauzi, "Tifelt N'Unaruz" de Hamid Achtouk, "Exclamation" de Mohamed Amalaab, "Eclipse" de Khadija Mokharji, de "Anâaq" de Mohamed Bouzia et Kacem Achahboun,. Ont pris à ce Prix lnational les films: "Tamsmunt N Tqbilt" d'Abderrahman Elabdi, "Tharbat N Wadoo" de Latefa Ahrrare, "Balala" de Ayoub Ait Bihi et "Abarray" d'El Houssaine Tahiri.

Le jury de cette édition a été présidé par le chercheur à l'ICRAM, Driss Azdoud, accompagnés de Abdallah Boumalk, Docteur en sciences du langage, et Brahim Hasnaoui, Spécialiste en genres artistiques et littéraires modernes.

En marge du concours, le public était au rendez-vous avec des débats thématiques portant sur la culture et l'art amazigh animés par des universitaires, des critiques d'art, des artistes et professionnels de l'audiovisuel et du cinéma