Le Maroc, un des plus anciens pays contributeurs en troupes

Le Maroc, un des plus anciens pays contributeurs en troupes

Le Maroc, un des plus anciens pays contributeurs en troupes

www.mapagadir.ma ; 9 décembre 2019

Agadir- Le Royaume du Maroc, qui figure parmi les plus anciens Pays Contributeurs en troupes, a fait le choix irréversible de participer de manière constante aux Opérations de maintien de la paix (OMP) des Nations Unies, a affirmé lundi à Agadir, le chef de la division ONU au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Amine Chabi.

Le Pays déploie plus de 70.000 Casques bleus marocains dans quatre continents, dans un environnement opérationnel de plus en plus exigeant, a relevé M. Chabi à l’ouverture d’un Séminaire international, tenu au siège de l’Etat-Major de la Zone Sud des Forces Armées Royales (FAR).

Le Maroc appuie la vision étayée par le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, dans le cadre de l’Initiative Action pour le Maintien de la Paix (A4P) ainsi que le processus de réforme au sein du Secrétariat des Nations Unies pour mettre en place une architecture de paix et de sécurité onusienne, au diapason des grandes évolutions internationales sur le plan sécuritaire, a rappelé le responsable.

M. Chabi s’est, en outre, félicité du classement du Royaume parmi le Top 15 des pays contributeurs en troupes les plus importants des Nations Unies, mettant en avant l’engagement efficace du Maroc dans la mise en œuvre de l’initiative Action pour le maintien de la paix, en tant que pays fournisseur de troupes, partenaire de formation et contributeur financier au maintien de la paix.

L’adaptation du maintien de la paix à un environnement opérationnel plus volatile requiert un investissement de l’ONU, des organisations régionales et des Etats dans la formation, a-t-il fait remarquer, tout en rappelant que la question de la performance dans les opérations de paix relève en partie de la formation avant et pendant le déploiement.

A cet égard, M. Chabi a souligné l’impératif de former les contingents et les personnels individuels déployés pour assurer une bonne performance des missions, ainsi que de fournir aux casques bleus les procédures opérationnelles communes dans le but de faciliter leur interopérabilité.

A rappeler que la séance d’ouverture de cette rencontre a été notamment marquée par des allocutions de circonstance du Général de corps d’armée, Commandant la Zone Sud El Farouk Belkhir, ainsi que du représentant de l’ONU, le Général de division Hugh Van Roosen.

Ce conclave, qui se poursuit jusqu’au 11 décembre, portera aussi sur les procédures et les mesures de contrôle et d’amélioration des performances du personnel, du matériel et du soutien des contingents des pays contributeurs de troupe et de police, ainsi que sur les questions d’environnement dans les opérations de paix.